Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

3 Commentaires

Les Revenants sur Canal+: Pleins feux sur les comédiens/personnages, révélations de cette saison

Les Revenants sur Canal+: Pleins feux sur les comédiens/personnages, révélations de cette saison
Alexandre LETREN

On ne le dira jamais assez, ce qui fait d’une série une bonne série ce sont deux choses: une bonne histoire servie par de bons personnages. En la matière, la série Les Revenants n’a vraiment pas à se plaindre. Comme la série ne joue pas la carte des effets spéciaux (comme c’est le cas, entre autre, dans The Walking Dead), tout passe donc par le jeu des comédiennes et comédiens.
On reproche souvent aux séries françaises d’avoir des comédiens mal dirigés, ce n’est définitivement pas le cas ici. Et certains sortent du lot, explosent au grand jour.
Season One vous propose de vous les présenter avant la diffusion de la série dès le 26 novembre prochain.

Au premier rang de ces révélations, on retrouve les jeunes Yara Pilartz et Jenna Thiam. Dans la série, elles jouent respectivement Lena et Camille, deux « soeurs jumelles » que tout fini par opposer.
Camille est une adolescente comme les autres le jour où, comme tous ses camarades de classe, elle décède dans un accident d’autocar sur une route de montagne. Camille a une soeur jumelle Lena, absente le jour de l’accident. C’est donc Camille qui « revient » 4 ans plus tard au même âge qu’au moment de l’accident tandis que sa soeur a grandit et, surtout, tenté d’avancer dans sa vie.
Incontestablement, la jeune comédienne jouant Camille (Yara) est pour moi LA révélation de cette série. Il y a une ambiguïté permanente chez elle (et dans le jeu de la comédienne bien entendu). Toute à la fois adolescente, séductrice et terriblement inquiétante. Yara Pilartz joue avec une justesse incroyable et véritablement touchante. Mais son jeu et son personnage n’existe que par l’autre personnage incroyable de cette saison, sa sœur jumelle Lena (qui ne l’est plus totalement de fait) campée par l’excellente Jenna Thiam. Telles deux véritables jumelles, leur jeu et leur personnage ne peuvent exister l’un sans l’autre. Lena porte en elle toute la rage accumulée suite au décès de « sa moitié », une rage qui entraîne souvent la jeune fille à la limite. « Borderline ». Deux très beaux personnages!!

Les enfants sont décidément à la fête dans cette série. L’autre révélation de cette série est le tout jeune Swann Nambotin qui joue le très mystérieux « Victor », l’un des personnages importants de cette saison.
Victor, ainsi « baptisé » par Julie qui le trouve juste devant chez elle, est un curieux et très inquiétant petit garçon.
Dès son arrivée en ville, il semble totalement désorienté et c’est en la personne de Julie qu’il va tenter de trouver une sorte de point d’équilibre. Le hic c’est qu’on ne sait pas si Victor est un gentil petit garçon perdu, « revenu » ou s’il représente une réelle menace pour celles et ceux qui l’entourent. On le sait et on l’a vu à nombreuses reprises, c’est très difficile de faire jouer des enfants. Et d’autant plus si il s’agit de jouer une partition aussi complexe que celle des Revenants. Pourtant, sans aucune ligne de dialogue dans la première moitié de la saison, mais juste par sa présence, son regard (et bien entendu une excellente direction d’acteur), Swann parvient à faire passer non seulement l’innocence de l’enfance mais aussi l’inquiétante menace qui émane de lui. Je le rapproche d’un comédien comme Harvey Stephens, Damien dans le film La malédiction (1976).

Dernier personnage mais non des moindres que j’ai choisi d’évoquer, c’est celui de Julie que joue Céline Sallette.
Vous l’avez compris avec ces évocations, les personnages qui retiennent mon attention dans cette série sont ceux que je qualifierai d’âmes perdues. Ils sont en fait les plus intéressants (comme dans bons nombres de séries d’ailleurs). A ce petit jeu, Julie n’échappe pas à la règle. Bien au contraire. Elle est une des dernière victime d’un tueur en série, « Le cannibale », qui n’a pas sévit depuis 7 ans dans la ville. Laissée pour morte, Julie n’arrive plus à sentir en vie depuis. Il faudra l’arrivée de « Victor » dans sa vie pour qu’elle reprenne pied.
Céline Sallette est ici bouleversante de sincérité et d’émotion. Elle vit ce rôle et l’habite totalement. Au travers de la recherche du passé de Victor, c’est elle qu’elle cherche en réalité et cela la rend vraiment bouleversante.

Lorsque la série débarquera sur vos écrans, peut-être serez-vous touchés, attrapés par d’autres personnages et comédiens que ceux évoqués dans cet article. Mais quoi qu’il arrive, j’espère que, comme moi, vous tomberez d’accord sur le fait que la série Les Revenants parvient à dresser une incroyable galerie de personnages qui, incontestablement, font la série. Une grande leçon à retenir pour l’ensemble des séries qui arriveront par la suite…

Source: Dossier Presse Canal+
Crédits photos: © Jean-Claude Lother / Haut et Court / Canal+